Tout l'immobilier d'entreprises en France, Suisse et Belgique

Bureaux, locaux d'activités, entrepôts, terrains

Service de recherche 100% gratuit pour les entreprises

L'Ecoparc de Dijon, en Bourgogne est la nouvelle zone d’activités aux portes de Dijon Est. Basé sur les communes de Saint-Apollinaire et Quétigny, l'Eco Parc Dijon Bourgogne est dédié principalement aux activités agroalimentaires, biotechnologiques, et aux éco-activités et ingénierie. Il représente 110 hectares destinés aux entreprises, dont 90 hectares dédiés à l’industrie et aux services à l’industrie et 20 hectares dédiés aux TPE / TPI. En fonction de la demande, le découpage des terrains et l'organisation des typologies gardent une relative souplesse.

Responsable implantation d’entreprises

Dirigeants d'entreprises, cette offre vous intéresse ?

Un expert vous recontactera sous 24h gratuitement et en toute confidentialité

Prix du terrain

A partir de 45.00 € HT / m²

Informations clés

  • Dernière mise à jour 05/01/2018
  • Secteur d'activité Eco-Activités Santé & Biotechs Agroalimentaire Numérique / TIC Services / Tertiaires Industrie
  • Rayonnement du parc Régional
  • Taille des lots 1 à 10 ha < 1 ha
  • Surface disponible 30.00 ha
  • Surface globale 110.00 ha
  • Nombre d'offres en ligne 1
  • Biens disponibles sur le parc 10
  • Terrains à bâtir disponibles Oui
  • Portage immobilier / Crédit-bail Oui
  • Taux de remplissage du parc 10%
  • Type de parc Green park - Ecoparc
  • Date de livraison 01/01/2015
  • Responsable implantation d’entreprises Eugénie Ndong

Les zones similaires

Description du parc

Ecoparc Dijon Bourgogne

Le Parc d'Activités de l'Est Dijonnais, aussi appelé "écoparc Dijon Bourgogne" grâce à la certification ISO 14 001 et le label EMAS, est une nouvelle zone d'activités du Grand Dijon.

Directement situé à l'entrée Est de l'agglomération dijonnaise et en lien avec les grandes infrastructures autoroutières (rocade de Dijon, A31, A38), il se trouve au bord de l'A31, sur les communes de Saint Apollinaire et Quetigny.

L'écoparc Dijon Bourgogne se situe à 10 minutes de la Cité de Affaires (Palais des Congrès) et à 20 minutes de la Gare de Dijon.

Ecoparc Dijon Bourgogne : vocation mixte

L'éco-Parc de Dijon est un site privilégié d’accueil d’entreprises issues des filières santé, « croissance verte » et agroalimentaire mais est en capacité d'accueillir une mixite d'activités compatibles avec la destination "éco" de ce parc d'activités.

Le parti pris premier de l’Ecoparc est de pouvoir accueillir tout type d’implantation, qu’elle soit artisanale, tertiaire ou industrielle.

Le plan masse a donc été pensé de manière à organiser cette transversalité des typologies de manière cohérente et sectorialisée. Il peut répondre à des besoins allant de 3 000 m² à plusieurs dizaines d’hectares.

Le plan masse repose sur l’idée de l’interpénétration de la nature et de la ville. Cette idée se traduit par une trame verte constituée de 3 corridors écologiques généreusement plantés et d’une trame viaire de type urbaine.

Ce grand soin apporté aux espaces publics permet de valoriser l’image des entreprises qui trouvent alors un cadre propice à leur développement.

Pour accompagner ce développement, l’Ecoparc entend organiser un panel de services destinés à faciliter la vie de l’entreprise et de ses salariés et ce afin qu’elle se concentre sur son objectif principal qui est de produire.

Secteur d'activité

L’Ecoparc revendique la mixité des typologies: il a vocation à accueillir des activités industrielles (76ha) , auxquelles sont adossées des activités tertiaire et services (14ha) 

Environ 20 hectares sont dévolus aux  TPE/TPI – PME/PMI permettant des parcelles à compter de 3000 m2

En fonction de la demande, le découpage des terrains et l'organisation des typologies gardent une relative souplesse.  

En outre, la priorité de cette zone d'activités est de privilégier les activités du ressort de la santé/biotechnologies, de l'agro-alimentaires, et les éco-activités.

Les activités industrielles lourdes ont vocation à être accueillies sur la future zone de Beauregard.

Caractéristiques techniques et infrastructures

  • Débit Internet Haut débit
  • Eligibilité Installation Classée NON DÉFINI
  • Contraintes environnementales Incendie
  • Réseaux Eau potable Eau industrielle Gaz Assainissement Bassin de rétention Boucle électrique
  • Desserte du parc Routier
L'Eco Parc est desservi par les transports en commun bus et est conçu pour accueillir ultérieurement une desserte via un Transport en commun en site propre (Extension de la ligne de Tramway)

Environnement technique

  • Entreprises leaders et secondaires

    Avec plus de 2300 salariés, les industries agroalimentaires figurent parmi les principaux secteurs d’activités de la communauté urbaine.
    La communauté urbaine offre aux entreprises de l’agroalimentaire un environnement d’exception avec la présence sur le même territoire d’une industrie dynamique, d’organismes de recherche et de formation de renommée nationale (INRA, Centre des sciences du goût et de l’alimentation, Agrosup Dijon…), d’un écosystème d’innovation de première importance.
    Elles peuvent également s’appuyer sur des filières supports fortes, notamment pour la logistique et le conditionnement.
    Cette approche intégrée « de la fourche à la fourchette » est la spécificité et la force de la filière agroalimentaire à Dijon.
    Le pôle de compétitivité Vitagora ®, Goût-Nutrition-Santé, qui fédère les projets de recherche et développement dans l’agroalimentaire, illustre le dynamisme de cette filière.
    La nomination de Dijon comme Cité internationale de la gastronomie, ou l’acquisition par la collectivité du domaine agricole de La Cras témoignent de l’ambition clairement affiché par Dijon dans le domaine agroalimentaire.

    Situé au cœur d’un quadrilatère Paris-Lyon-Strasbourg-Bâle, Dijon bénéficie d’une position idéale pour le développement des entreprises de santé.
    Avec environ 2800 emplois, et une progression de de près de 10% sur les dix dernières années, les industries de la santé figurent parmi les principaux secteurs industriels de l’agglomération dijonnaise.
    Sur la même période les emplois de R&D (1245 emplois fin 2011) ont augmenté de 62%, principalement dans le domaine de la santé.
    Le tissu industriel est composé de grandes entreprises (Urgo, Sanofi, Merck Médication familiale) et de start-up innovantes (Oncodesign, Inventiva, NVH Medicinal, Nexidia…).
    La recherche fondamentale bénéficie de la présence du CHU, du Centre Georges François Leclerc (Centre de lutte contre le cancer, labellisé Centre de Recherche Clinique), de l’INSERM, etc.

    Par Ailleurs, les industries métallurgiques, mécaniques et électriques sont historiquement les principales activités industrielles en Bourgogne et à Dijon.

    Les Grandes entreprises (Schneider, Safran, Tetra Pak, Sundyne…) côtoient un tissu dense de sous-traitant à l’expertise reconnue.
    Un annuaire de la sous-traitance a été établi par la CCI Bourgogne et recense les savoir-faire de plus de 450 sous-traitants sur l’ensemble du territoire bourguignon.
    Ces industries constituent un appuie primordial au développement des entreprises des écotechnologies, qui sont un axe de développement stratégique pour la communauté urbaine. Trois secteurs sont plus particulièrement structurés dans ce domaine : l’éolien, la maîtrise énergétique du bâtiment et les agrocomposites.

  • Centres de recherche, formation et universités

    L’Université, Le CNRS, l’INRA, l’INSERM, tout le panel de la recherche académique est représenté à Dijon autour de 6 secteurs scientifiques :

    Aliment et environnement
    Santé (Health) et ingénierie moléculaire
    Photonique et matériaux avancés
    Apprentissage et santé (Care)
    Patrimoine et territoires
    Vigne et Vin

    Le CSGA (Centre des sciences du Goût et de l’alimentation), l’UMR Agroécologie (plus grosse unité de recherche de l’INRA en France), le Labex LipSTIC (Lipoprotéine et Santé), le LE2I (électronique, informatique, image) pour n’en citer que quelques-uns font rayonner l’excellence de la recherche dijonnaise bien au-delà de nos frontières.

    La force de l’écosystème d’innovation et du transfert de technologie
    La SATT, les pôles de compétitivité, les clusters, autant d’outils qui permettent de favoriser l’émergence de produits et de services innovants dans les entreprises du territoire.

    La SATT Grand-Est est la filiale de valorisation et de transfert de technologie des Université de Bourgogne, Franche-Comté et Lorraine. Elle s’appuie sur les moyens des laboratoires comme sur ses plateformes propres pour offrir aux entreprises l’accès au meilleur état des techniques et des connaissances.

    Vitagora, Goût-Nutrition-Santé, est le pôle de référence en France en matière d’alimentation. Il regroupe les laboratoires, les PME et les grands groupes des régions Bourgogne, Franche-Comté et Île de France sur cette thématique et porte leurs projets de recherche collaborative.

    Pharm’Image réunit les compétences et les moyens publics et privés dans le domaine de la pharmaco-imagerie. Pharm’Image s’intéresse tout particulièrement aux applications en cancérologie mais également en cardiologie ou en neurologie. La complémentarité des membres et la qualité des plateformes de Pharm’Image en font un outil particulièrement efficace pour la recherche translationnelle.

    L’incubateur régional PREMICE accueille les créateurs d’entreprises innovantes et les accompagne dans la mise en œuvre de leur projet jusqu’à son aboutissement.

    Le technopôle AGRONOV propose un environnement unique en France pour les entreprises de l’agroenvironnement. Laboratoires, plateformes technologiques, serres expérimentales et champs cohabitent sur 20 hectares pour permettre l’émergence d’entreprises innovantes dans le domaine de l’agriculture à haute valeur environnementale. La présence de la chambre régionale d’agriculture sur le même site est un atout supplémentaire pour faciliter le transfert de ces innovations jusqu’aux exploitations agricoles.

  • Pôles, Clusters et réseaux professionnels

    Le pôle de compétitivité Vitagora ®, Goût-Nutrition-Santé fédère les projets de recherche et développement dans l’agroalimentaire et illustre le dynamisme de cette filière.
    Il rayonne en bourgogne franche-Comté et Ile de France et devrait sous-peu être labellisé pôle de compétitivité mondial.

    Dijon se distingue également dans l’éolien à travers le cluster Wind for future (W4F)
    W4F regroupe plus de 70 membres en Bourgogne et Franche-Comté : fabricants de composants, sociétés d’exploitation et de gestion de parcs éoliens, bureaux d’études, sociétés d’ingénierie, organismes de contrôle et de formation.
    Le cluster organise des missions sur les principaux salons professionnels, favorise les rencontres avec les grands donneurs d’ordres, fédère des projets collaboratifs entre ses membres.

    Un autre cluster, GA2B, agit dans le domaine de la maîtrise énergétique dans le bâtiment. Réunissant aujourd’hui une quarantaine de membres, PME ou grands groupes fabricants, utilisateurs et prescripteurs, GA2B vise à développer des solutions énergétiques intégrées pour les bâtiments d’activité et d’habitation.

  • Bassin d'emplois

    Un bassin de 120 millions de consommateurs à moins d’une journée réglementaire de camion.

    Le bassin d'emploi porte sur 374 000 habitants.

Conditions financières

  • Avantages financiers et fiscaux AFR
  • Fonds de reconversion industrielle Oui
  • Aide à l'installation des salariés et cadres Oui
  • Détails des aides à l'implantation mobilisables

    Aides financières et exonérations fiscales mobilisables selon la nature du projet et taille d'entreprise (PME, ETI, Groupe au sens communautaire)

Cadre de vie et services aux salariés

  • Attractivité / Qualité de vie

    Dijon, la ville où il fait bon vivre ...

    Un palmarès audacieux :

    - 1ère ville du Nord Est où il fait bon vivre (L'express, Novembre 2015)

    - 1ère ville culturelle de France (Arte 2015)

    - 2ème ville de France où il fait bon vivre

    - 3ème ville la plus sportive de France

    - 3ème ville de France où il fait bon étudier (L'étudiant 2015)

    Dijon est également dans le Top 5 des villes les plus attractives pour entreprendre.

    En dix ans, la communauté urbaine s'est dotée des équipements structurants dignes d'une capitale régionale rayonnante et attractive : infrastructure de transport (tramway, flotte de bus hybride, gare moderne ...), nouvel hôpital (et bientôt un Pôle Santé Régional), grandes enseignes commerciales (Ikéa, Centre commercial de la Toison d'Or ...), équipements culturels (le troisième plus grand zénith de France avec 9000 places), un auditorium de notoriété internationale (1600 places) et sportif ( grand stage, piscine olympique, stade d'athlétisme).

    Dijon est une ville paisible et agréable : un coeur de ville classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, une ambition de devenir la référence européenne en matière d'écologie urbaine, une politique d'habitat ambitieuse avec la construction d'écoquartiers novateurs, ou encore la fibre optique à l'horizon 2016.

    Dijon est la ville de toutes les mobilités en matière de transports : construction du tramway, piétonisation du centre-ville, aménagement des pistes cyclables. L'objectif est de promouvoir une véritable multimodalité.

  • Parc paysagé Oui
  • Normes qualité du parc

    Normes EMAS et ECOPASS ISO 14001

  • Services aux salariés

    Commerces et restaurants d'entreprises

Accès au Parc d'Activités

  • Autoroutes < 20min

    Route principale : D70
    A31 Arc - sur - Tille (7 km)
    A31/A39 Crimolois (10 km)
    A311 Perrigny - les - Dijon vers A6 Beaune (13 km)
    A38 Plombières - les - Dijon vers A6 Pouilly - en-Auxois (15 km)

  • TER, RER, Tram, Métro < 20min

    TRANSCO - TRAM Ligne T1 - Station Quetigny centre
    TER Dijon centre (8 km)
    TER Dijon Porte Neuve (4 km)

  • Gare TGV < 20min

    Gare de Dijon à 8km

  • Aéroport < 20min

    Dijon - Bourgogne (8 k m)

  • Aéroport international > 1h

    Lyon Saint - Exupéry (215 km)
    Paris Charles de Gaulle (350 km)

  • Transports en commun sur la zone Oui

Biens disponibles sur le Parc